Actualités


 » nous assurons la préservation et le financement de l’entretien routier du patrimoine routier national tout en contribuant au développement socio-économique du Niger »

Le Fonds d’Entretien Routier(FER) est un Établissement Public de Financement (EPF). C’est un fonds de deuxième génération qui a été créé par la loi 2017-37du22mai2017, modifiée et complétée par l’ordonnance 2019-02 du 15 février 2019.

Il est dirigé par Monsieur AbdoulRahimoune MASSAOUDOU, un jeune ambitieux et visionnaire, un gestionnaire né, diplômé(DESS) en Audit et Contrôle de Gestion du Centre Africain d’Études Supérieures en Gestion(CESAG). C’est un ami des grands challenges.

Fort de ses expériences dans les sociétés d’État et structures similaires, telles que la Société de Patrimoine des Mines du Niger(SOPAMINE) où il fut successivement Directeur d’évaluation et de contrôle des sociétés minières puis Contrôleur Général, et Directeur Général de la Compagnie Nationale de Transport des Produits Stratégiques(CNTPS), il défiait tous les pronostics. Chose qui lui permet aujourd’hui d’accomplir sa mission à la tête du FER avec assurance en relevant les défis qui ont conduit à la disparition de la CAFER (Caisse Autonome de Financement de l’Entretien Routier) sur les cendres de laquelle le FER a été créé, qui jadis, était confronté à un réel défi d’existence.

SonrecrutementetsanominationentantqueDirecteurGénéralestloind’êtreunchoixdeHazarden2018pourunpremiermandatjusqu’en2020.

Ses missions au cours de son premier mandat étaient de veiller à l’opérationnalisation de la reforme ayant abouti à la création du FER, de concevoir des perspectives rassurantes et de faire face aux contraintes budgétaires liées aux déficits chroniques de ressources mobilisées comparativement aux besoins d’entretien routier.

Monsieur AbdoulRahimoune Massaoudou est réputé pour sa rigueur et ses qualités managériales qui ne font point douter de lui au regard des résultats probants qu’il ne cesse de réaliser tout au long de ses deux mandats.

En atteste l’opérationnalisation réussie du FER, la parfaite collaboration avec les organismes bénéficiaires à travers la mise en place et la signature des conventions déterminants les activités éligibles au financement du FER ainsi qu’avec les Partenaires Techniques et Financiers (Millenuim Challenge Account, la Banque mondiale, l’Union Européenne) pour la mise en œuvre des engagements pris par l’Etat du Niger dans le cadre de la réforme.

Le suivi de la mobilisation des ressources et son optimisation conformément aux lois et règlements du FER, ce qui a permis en trois ans de passer de huit milliards de mobilisation des ressources à plus de quinze milliards de FCFA entre 2019 et 2021.

Chose ayant permis sa reconduction à l’unanimité à un deuxième mandat par le Conseil des Routes depuis 2020 car basée sur la performance.

JA : quelles sont les missions du FER ainsi les ressources disponibles en terme d’entretien routier ?

Monsieur Abdoul Rahimoune Massaoudou

Le fonds d’entretien routier a en charge la mobilisation des ressources destinées à financer l’entretien courant et périodique du patrimoine routier national.

Aussi, finance-t-il les pistes rurales et les voiries urbaines conformément à la programmation du ministère en charge de l’équipement.

Dans sa mission, le FER assure également le financement de trois structures créées dans le cadre de la réforme du secteur de l’entretien routier :

  1. L’Agence de Maîtrise d’Ouvrage Délégué à l’Entretien Routier (AMODER) qui a en charge la mise en œuvre des programmes d’entretien routier courant et périodique de l’État ;
  2. La Cellule d’Audit Courant de l’Entretien Routier (CACER), dont l’objet est la réalisation d’audit comptables, financiers et techniques sur l’ensemble des intervenants contributeurs et bénéficiaires du fonds du FER.
  3. L’Agence Nigérienne de la Sécurité Routière (ANISER) dont la mission est de veiller à sécurité routière sur le territoire national.

Par ailleurs, faudrait-il savoir que les travaux neufs et les travaux de réhabilitations sont de la compétence exclusive du ministère en charge des routes.

Les principales ressources mobilisées

  • La Redevance d’Usage Routier (RUR) qui est prélevée sur la consommation intérieure du carburant (essence et gasoil) à raison de 20FCFA/ litre de carburant;
  • Les droits de péages ;
  • Les droits de passage et les pénalités de surcharge conformément au Règlementn°14/2005/CM/UEMOA, relatif à l’Harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds dans les états membres.

JA : comment faites-vous pour réduire les écarts entre les besoins et les ressources ?

Monsieur Abdoul Rahimoune Massaoudou

Le Niger, un vaste pays de 1267 000 km a un vaste réseau routier qui nécessite un énorme suivi et exige un entretien routier permanent. Malheureusement au regard du vieillissement de ce dernier et de la rareté des ressources disponibles, le FER est limité à une capacité de financement annuel d’environ 30% des besoins réels.

C’est pourquoi le FER conformément à la loi qui le crée doit assurer l’équilibre entre les recettes et les dépenses. Pour réussir cet équilibre, le FER et l’Agence de Maitrise Ouvrage Délégué à l’Entretien Routier conviennent de la mise en œuvre des programmes d’entretien routier selon les ressources disponibles et non selon le budget prévisionnel annuel issu de la programmation globale.

JA : quelle est l’implication du FER dans protection du patrimoine routier ?

Monsieur AbdoulRahimoune  Massaoudou

Le FER gère les stations de pesage sur l’étendue du territoire du Niger conformément au règlement de l’UEMOA N°14/2005/CM/UEMOA, relatif à l’Harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lourds dans les états membres et la loi N°2018-32 du 24 mai 2018 déterminant le patrimoine routier national et les règles de sa protection.

Ces textes déterminent les poids et gabarits en charge à l’essieu d’un véhicule de transports et les sanctions auxquelles s’exposent les contrevenants.

Ce contrôle s’effectue sur le réseau routier à travers des plateformes de pesages. Ces installations ont pour but de contrôler les charges et sanctionner les contrevenants à des pénalités pour fait de surcharges donc ne visent nullement pas à faire des profits mais de protéger et préserver les routes contre toute sorte d’agression ou de dégradation.

JA : quels sont les perspectives de développement du FER et projets à long terme ?

Un fonds de 3e génération est la meilleure option du financement de l’entretien routier, il aura ainsi en charge la réalisation des travaux neufs et la réhabilitation. A cet effet, le Fonds d’Entretien Routier multiplie les actions et initiatives en vue d’optimiser la collecte des ressources. Moderniser et d’automatiser le système de collecte de péage est très important car permettra de suivre et sécuriser les ressources. Aussi, permet-il de faire face à une prévarication liée à un mécanisme très archaïque de gestion des péages à l’état actuel qui se fait manuellement. L’élargissement du panier des ressources du FER avec l’introduction des ressources et de sources de financement innovant de l’entretien routier

pèse-essieu mobile


Mot du Directeur


Chers partenaires,

Nous sommes particulièrement heureux de vous accueillir sur notre site institutionnel pour une relation de proximité et pour s’inscrire dans une relation d’échange constructif avec vous.

(suite…)
Travaux en cours

L’entretien régulier des infrastructures routières constitue un impératif, quant à leur durabilité et fiabilité.

ORGANISATION

****************************************************************

INTERVENTION

Réaménager le réseau routier qui constitue l’ensemble des routes sélectionnées et programmées par le Ministère, pour faire l’objet de travaux d’entretien.

PREVENTION

Veiller au respect et à l'application de la loi rélative à l'entretiens routier.

DURABLITE

Veille à la recherche de solutions techniques relative à l'harmonisation des stratégies d'entretien routier.

PROJETS FINANCÉS

Nos projet financées en cours

...

Route Niamey-Torodi
Renouveler les caractéristiques de sécurité et de confort et de diminuer le bruit routier par un planage de la couche de roulement existante et l'épandage d'une nouvelle couche d'enrobés.

  • 24 KM
  • Route Péage
  • 2 poste
...

Route Niamey-Torodi
Renouveler les caractéristiques de sécurité et de confort et de diminuer le bruit routier par un planage de la couche de roulement existante et l'épandage d'une nouvelle couche d'enrobés.

  • 24 KM
  • Route Péage
  • 2 poste
...

Route Niamey-Torodi
Renouveler les caractéristiques de sécurité et de confort et de diminuer le bruit routier par un planage de la couche de roulement existante et l'épandage d'une nouvelle couche d'enrobés.

  • 24 KM
  • Route Péage
  • 2 poste
ORGANISMES BENEFICIAIRES
cacer
aniser
amoder